Y a-t-il eu une révolution en Egypte ?

jeudi 15 novembre 2012 à 20h
Salle Risset (grand Kursaal) à Besançon

Co-organisée avec l' APACA dans le cadre du festival Lumières d'Afrique cette conférence-débat sera animée par Jimmy MARKOUM, géographe.

Il y a un peu plus d'un an et demi, le 11 février 2011, le président Moubarak démissionnait, les Egyptiens fêtaient, après la Tunisie, le succès de leur révolution. Mais la joie fut de courte durée ! L'armée, chargée de mener à bien la transition démocratique du pays, se lança rapidement dans une contre-révolution, à peine dissimulée, pour sauver le régime. Et les mouvements islamistes, quant à eux, bien que très marginaux dans le mouvement révolutionnaire, se sont alors érigés en défenseurs de la révolution. Ils remportèrent les élections législatives puis présidentielles. Aujourd'hui, d'aucuns pensent que la dictature militaire va laisser place à une dictature religieuse. Qu'en est-il ? Que sont devenues les revendications de la révolution ? Que sont devenus les révolutionnaires ?



Entrée Libre.



Jimmy MARKOUM : Jimmy Markoum est géographe, arabisant et diplômé de l'Ecole Normale Supérieure de Lyon. Il s'est spécialisé dans l'étude des villes et des sociétés du Proche-Orient. Entre 2008 et 2011, il a séjourné dans plusieurs capitales de la région : Amman (Jordanie), puis Damas (Syrie), et enfin Le Caire (Egypte) où il a passé deux ans. Ce fut lors de ce séjour, en janvier 2011 qu'éclata la révolution égyptienne. Dès le 25 janvier, et pendant plus de quinze jours, il a suivi des amis égyptiens dans les rues du Caire, appareil photo en main. De retour en France, il a monté une exposition de photographies (« Et pendant ce temps au Caire...une révolution égyptienne », 12 octobre au 16 décembre 2011, ENS-Lyon), réalisé un court documentaire et écrit plusieurs articles pour la presse nationale (Mediapart, Le Monde, Rue89).




Retour accueil